top of page
Rechercher

Le corps en mouvement

Le soleil est arrivé! Les fleurs sortent de la terre et l’été approche à grands pas! C’est l’heure de se lancer dans des programmes d’entraînements, de mise en forme et d'exercices intenses pour changer totalement son corps d’ici les deux prochains mois! Ça y est! J’ai décidé de m'entraîner tous les jours dorénavant!


Vous vous reconnaissez?


Si oui, vous n’êtes pas seul. C’est le genre de phrase d’engagement que je vois sur Facebook au quotidien et le sujet préféré des pauses café au travail. Tout le monde veut se préparer pour les journées de piscine.


À vrai dire, combien d'entre nous avons réellement réussi à suivre à la lettre nos grands objectifs d’entraînements et de « changement de style de vie du tout-au-tout », et ce, pour plus de hum… 2 semaines…?


Et si on utilisait les principes de l’alimentation intuitive et qu’on les appliquait à l'exercice. Ce printemps, je vous invite à penser à long terme versus « beach body ». C’est peut-être moins accrocheur, mais c’est la voie à privilégier pour finalement arrêter de faire du yo-yo et enfin se sentir bien tout au long de l’année. Point final.



1 - Changez votre vocabulaire


Au lieu de dire exercice ou entraînement, je vous invite à utiliser le mot MOUVEMENT.

C’est un mot qui cible parfaitement l’objectif réel qui n’est pas nécessairement d’aller faire de l'exercice et de suer notre vie à profusion, mais qui est à la base de bouger notre corps. En d’autres mots, on désire mettre notre corps en mouvement.


L'utilisation du mot « mouvement » élimine notre tendance à ne pas vouloir compter les moments où on fait une activité physique qui n’est pas intense. Souvent, on n'ose pas prendre en considération une activité si elle est amusante ou si on n’a pas mal aux muscles le lendemain.


Combien de fois ai-je entendu un client me dire: « Je suis déçu de moi. J’aurais voulu courir cette semaine, mais je n’ai pris que des marches. » Quelle horreur que de se sentir coupable parce qu’on a pris une marche plutôt que de voir que le temps passé à marcher (à bouger notre corps) c’est du temps qu’on n’a pas passé assis à écouter la télé. Bien entendu que ça compte!


2 - Pensez au long terme


Logiquement, bouger notre corps (être en mouvement) c’est quelque chose que l’on devrait faire régulièrement pour le restant de notre vie (du moins pour le temps que notre corps a la capacité à le faire). Les programmes d’exercices intensifs sont trop souvent vus comme une diète.


Les gens s'engagent jusqu’à ce qu'ils atteignent leur objectif de perte de poids et ensuite ils reviennent à une vie plus sédentaire.


Bouger, tout comme bien s’alimenter, c'est pour la vie! Idéalement, on devrait intégrer à notre quotidien des activités qu’on a du plaisir à faire. Elles seront certainement adaptées à notre capacité du moment. Parfois, on va choisir de faire du Yoga et à d’autres moments on va peut-être se donner des défis de se préparer à courir un marathon. Par contre, JAMAIS on ne devrait retomber à zéro, avec des périodes prolongées de sédentarité quasi complète dans un corps ayant la capacité de bouger.


Et c’est malheureusement trop souvent le cas. C’est trop souvent TOUT ou RIEN.


Commencez par vous créer une bonne base réaliste pour votre vie du moment.


Si vous n’avez honnêtement que 15 minutes, 3 x par semaine, à consacrer à bouger votre corps d’une manière consciente, alors commencez là!


Voici deux exemples concrets:


Objectif tout ou rien:


Je vais aller au gym 5 x par semaine toutes les semaines jusqu’aux vacances d’été.


Objectif intuitif (et réaliste à long terme):


Je vais suivre 3 vidéos de 15 minutes de mon entraîneur préféré en ligne dans mon salon pendant mes 15 minutes disponibles et essayer de marcher plutôt que de prendre la voiture lorsque cela est possible. Je suis dévoué à bouger mon corps régulièrement car cela me fait du bien.



3 - Soyez flexible


Je vais faire l'analogie avec une diète. Vous suivez un plan alimentaire très strict depuis 2 semaines maintenant et vous êtes fièr(e) de vous pour votre capacité d’auto-contrôle. Vous avez soudainement une invitation pour aller manger chez des amis. Ils servent de la pizza et pour dessert, du gâteau.


Vous mangez une tranche, deux, trois, quatre. Vous êtes totalement plein(e) mais bon, puisque vous avez déjà dévié de votre « droit chemin », pourquoi ne pas prendre du gâteau.


Vous arrivez chez vous avec un sentiment de défaite, un ventre bien trop plein et un peu de remords.


Le lendemain, vous vous réveillez défaitiste et décidez que vous n’avez aucune capacité à modifier vos apports alimentaires et recommencez à manger n'importe quoi, n’importe quand.


C’est tout ou rien. Avec les entraînements c’est trop souvent la même chose.


On s’oblige à aller au gym 3 x par semaine et dès qu’on manque un entraînement, on n’y retourne pas pour des mois parce que « clairement », on n’est pas capable d’avoir de la “discipline”.


Et si vous aviez plutôt eu l’objectif d’aller au gym 3 x par semaine la plupart du temps. Alors, de manquer 1, 2, ou même 3 séances ne fait pas de vous une personne non disciplinée. Tout simplement une personne qui n’est pas allée au gym cette semaine. Vous venez d’augmenter grandement vos chances d’y retourner sous peu.



4 - Amusez-vous


Osez choisir des activités qui mettent votre corps en mouvement ET qui vous amusent!


J’entends tellement souvent mes clients me dire qu’il ne sont juste pas le genre de personne qui « aime » faire de l’exercice. Ça ne fait pas partie de leur « ADN ».


C’est une autre très bonne raison de commencer à utiliser le terme mouvement versus exercice.


Soyez créatif!


Le mouvement ça peut être :

  • jouer avec votre enfant au parc de manière engagée

  • danser dans votre salon pour lâcher votre fou

  • aller prendre une marche avec votre meilleur ami sur l’heure du dîner

  • jouer au softball, au pickleball, au tennis, un cours de Zumba, un cours de nage synchronisée

  • aller jouer au paintball!

  • aller marcher en écoutant votre podcast préféré

  • aller au bowling, une randonnée de vélo, apprendre à faire du skateboard, un cours de tai-chi de groupe et bien plus encore.


Encore une fois, l’objectif est de bouger et non pas de s’entraîner pour aller aux Olympiques. L’objectif n’est pas non plus de déterminer ce que vous être prêt à faire pendant 3 mois pour perdre du poids et ensuite retourner à votre vie sédentaire.


Bouger son corps régulièrement est un des aspects les plus importants pour maintenir une bonne santé physique. Il est grand temps de dissocier l’idée que de faire de l’exercice c'est seulement pour perdre du poids..


Je vous invite à réfléchir à la meilleure recette pour vous! Comment pouvez-vous offrir à votre corps du mouvement régulièrement et avec joie?


Eva Lalonde, Dt.P., Nutritionniste

Membre de l’ODNQ

Les idées et réflexions présentées dans ce billet sont inspirées des concepts de l’alimentation intuitive détaillés dans le livre Intuitive Eating, A Revolutionary Anti-Diet Approach, 4th Edition by Evelyn Tribole, MS, RDN, CEDRD-S & Elyse Resch, MS, RDN, CEDRD-S, FAND

 

Vous avez aimé ce billet et vous aimeriez débuter un processus personnalisé pour vous aider à découvrir une nouvelle relation plus épanouie avec votre alimentation? Vous êtes prêt à vous défaire de vos anciennes croyances et aborder votre alimentation avec une nouvelle approche plus permissive et à l'écoute de vos véritables désirs et besoins? Je vous invite à prendre un rendez-vous en tête à tête (sans frais) avec moi! J'ai hâte de vous rencontrer!




Posts récents

Voir tout

תגובות


bottom of page