top of page
Rechercher

Votre poids : une affaire personnelle



Your body is the least interesting thing about you

- Glennon Doyle


Est-ce qu’on peut, s’il vous plaît, arrêter de parler du corps des autres et plus précisément du poids des autres? Je vous jure que ça pourrait changer des vies!


C’est une chose de parler de notre propre poids dans un contexte sécuritaire avec un professionnel de la santé, si vraiment la discussion est appropriée et nécessaire.


Mais j’ai trop souvent entendu des histoires d’horreur de la part de mes clients qui se sont fait complimenter sur leur poids lorsqu’il était plus bas pour ensuite se faire sermonner (ou se sermonner eux-même) lorsque leur poids est remonté.


Le poids n’est qu’un indicateur parmi tant d'autres.


Est-ce un indicateur fiable de notre état de santé? Pas nécessairement. Honnêtement, PAS NÉCESSAIREMENT. Je ne rentrerai pas dans les résultats d’études et des statistiques aujourd'hui pour faire mon point. Je veux faire appel à votre bon sens!


On ne peut vraiment pas savoir ce qui se passe dans la vie de quelqu’un en se fiant à son poids. Point final. Un compliment bien intentionné sur le poids de quelqu’un peut être aussi dommageable qu’une critique sur le poids de quelqu’un d’autre. Dans les deux cas, je vous implore de vous tourner la langue 7 fois avant de parler.


Voici quelques exemples:


Exemple numéro 1 :


- Wow, tu as perdu beaucoup de poids, félicitations! Quel est ton secret?


- En fait, ça fait deux mois que je ne mange presque plus rien car j’ai un diagnostique de cancer qui me coupe complètement l’appétit…


Malaise…


Exemple numéro 2:


- Wow, tu as perdu beaucoup de poids, félicitations! Quel est ton secret?


- En fait, cela fait plusieurs années que j’arrive à manger normalement et régulièrement sans me faire de pression sur mon poids, mais j’ai eu de mauvaises nouvelles et cela m’a replongé dans un trouble alimentaire que je n’avais pas vécu depuis mon adolescence.


Exemple 3:


- Oh mon dieu! Tu as donc bien pris du poids ma fille. Il faudrait que tu fasses attention à ce que tu manges!


- En fait maman, je me suis finalement décidée à aller chercher de l'aide pour m’aider avec ma dépression et je prends maintenant un médicament qui m’aide vraiment à être plus fonctionnelle. Un effet secondaire du médicament est la prise de poids…


Vous n’êtes pas convaincu? Voici tout plein d’autres situations bien trop réelles qui j’espère vous feront réfléchir la prochaine fois que vous serez tenté de commenter sur le poids de quelqu’un.


- L’individu qui maintient un poids très bas (parfois trop bas) suite à des méthodes draconiennes; un compliment sur leur poids ne fait que renforcer leurs actions néfastes en valorisant leur petite taille.


- Une personne qui est hyper active, qui se nourrit bien, peut avoir un poids considéré « plus élevé » en lien avec de multiples facteurs (un dérèglement hormonal, un historique de diètes à répétition, la génétique, etc.).


On a tendance à supposer automatiquement que si quelqu’un a un poids plus élevé, il ou elle doit avoir des habitudes de vie sous-optimales. Ce n’est définitivement pas toujours le cas. En commentant sur le poids d’un tel individu, vous ne faites que remettre en question leur confiance en eux et en leurs actions qui sont pourtant très positives. De toute façon, de quoi je me mêle!


- Que dire d’une personne de taille moyenne qui maintient son poids en fumant des cigarettes, en buvant du café et en limitant ses sorties sociales.


- Sans parler de l’homme qui va se faire vomir dans les toilettes suite à un gros repas, de peur de prendre du poids, qui se fait ensuite complimenter sur son poids et le cycle se poursuit. C’est ce qu’on appelle du renforcement positif.


- Un autre bon exemple : la femme qui est en surentraînement (oui c’est possible de TROP s’entraîner) pour maintenir son poids là où elle le veut et qui se fait régulièrement complimenter sur son poids. Cette femme a une peur bleue de se blesser et de devoir diminuer ses entraînements, voir les arrêter complètement. Encore une fois, c'est ce qu’on appelle du renforcement positif d’une action qui peut être très nocive pour la santé.


- Et que dire de la personne qui prend du poids parce qu’elle vient de vivre une tragédie et que son réconfort actuel est la nourriture. Vous allez tout simplement ajouter à son désarroi en commentant sur le fait qu’elle devrait peut-être essayer de manger moins pendant le repas de famille.

- Sans oublier les individus qui essayent de prendre du poids depuis des années, mais avec grande difficulté, et qui se font constamment dire qu’ils sont trop maigres.


- Et la femme qui est si contente d’avoir amélioré son alimentation et de bouger graduellement davantage dans son quotidien depuis trois mois, qui se fait dire par un être chèr qu’elle devrait essayer de perdre du poids. Tout d’un coup, avec un commentaire, elle abandonne tout et fait un 180 degrés pour retourner vers des habitudes de vie moins positives. Elle redevient sédentaire et recommence à manger du « fast food » régulièrement parce qu’elle se dit que, de toute manière, de bonnes habitudes de vie ça ne sert à rien.


Bref, on ne sait jamais ce qui se passe chez quelqu’un. Et on ne sait jamais à quel point un commentaire, même de passage, peut affecter le futur d’un individu.


Si vous voulez faire un compliment à quelqu’un, je vous implore de trouver autre chose à commenter que leur poids!


Si vous vous inquiétez pour quelqu’un chez qui vous remarquez une variation de poids, plutôt que de leur « pitcher » une diète miracle, de leur suggérer de moins manger ou de leur envoyer des messages pas trop subtiles, commencez donc par leur demander comment ils vont.


Si vous vous inquiétez réellement pour un être cher, il existe des ressources qui peuvent vous aider à savoir comment aborder le sujet (ANEB Québec, ÉquiLibre, une nutritionniste membre de l’ODNQ pour en nommer quelques-unes).


Comme Glennon Doyle l’a si bien dit : « Votre corps est la chose la moins intéressante à votre sujet ».


Notre entourage nous présente des centaines de facettes de leur personne, de leur style, de leur goût, de leurs opinions, de leurs personnalités qui sont mille fois plus intéressantes que leur poids sur la balance! Efforçons-nous de changer les choses et de vraiment réfléchir avant de parler du corps de quelqu’un d’autre.


Eva Lalonde, Dt.P., Nutritionniste

Membre de l'ODNQ

 

La lecture de ce billet vous a interpellé? Vous aimeriez avoir un suivi personnalisé pour vous aider à progresse vers une alimentation plus épanouie? N'hésitez pas à prendre un rendez-vous en tête à tête avec moi pour discuter des possibilités de suivis qui s'offrent à vous!



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page