Rechercher

Les diètes : l’ultime perte de contrôle

Dernière mise à jour : 15 sept. 2021

Une déclaration contre-intuitive, je le sais, mais je m’explique.


Selon moi, il n’y a pas de manière plus directe de céder notre contrôle à autrui que de suivre une diète. Pensez-y un peu : lorsqu’on suit une diète, on laisse une autre personne nous dicter exactement quoi faire, quand le faire et comment le faire. Pour une société qui prône la liberté d’action, nous sommes certainement très rapides à la céder quand l’aura de la perte de poids nous est promise.


 

« Je dois absolument commencer une diète pour retrouver le contrôle sur ce que je mange! »


C’est une phrase bien classique que j’ai entendue plusieurs fois au fil des années en début de consultation avec de nouveaux clients. Ils arrivent dans mon bureau confus, désemparés, et cherchent LA solution qui cette fois-ci sera la bonne! La solution qui les aidera à être « plus en contrôle », à arrêter une fois pour toutes de manger le sac de chips au grand complet ou de manger des biscuits jusqu’à en avoir mal au ventre et, bien sûr, à perdre du poids. Souvent, lorsqu’ils me rencontrent pour la première fois, ils ont déjà essayé plusieurs diètes, recettes miracles et jeûnes, mais avec des résultats (s’il y en a eu) à court terme. Tranquillement, ils ont repris du poids, les envies de chips et de biscuits sont revenues telle une vengeance et ils se sentent toujours autant en perte de contrôle. Et pourtant, ils reviennent toujours à la même solution : une autre diète.


Ce désir de trouver une solution est tout à fait compréhensible. On ne peut pas passer une heure sans se faire bombarder d’annonces de diètes, de produits minceur et de jeans à taille zéro. La pression de rentrer dans le moule et de se « contrôler » d’une manière ou d’une autre pour atteindre le corps « idéal » est palpable. Mais, et voici la question importante, commencer une diète (pour la dixième, quinzième, vingtième fois pour certains) est-elle vraiment la meilleure solution? Commencer une diète est-elle vraiment la manière la plus efficace de retrouver ce sentiment de contrôle si prisé?


Est-ce vraiment nous qui sommes en contrôle lorsque l’on suit un régime ou un plan alimentaire à la lettre?


En fait, quand on y réfléchit un peu, les diètes sont l’ultime perte d’autonomie. On délaisse notre pouvoir décisionnel et on laisse quelqu’un d’autre presque littéralement mettre des aliments dans notre bouche.


Lorsqu’on suit une diète, on ne décide pas quand, quoi, combien ou même comment manger.

On est en contrôle de quoi alors?


Sans parler du fait que, la plupart du temps, une fois la diète terminée (qu’elle ait été un « succès » ou non) on revient à nos anciennes habitudes et l’on reprend rapidement le poids perdu. On se reproche notre incapacité à maintenir des résultats à long terme puis on retrouve, presque sans exception, notre sentiment d’être en perte de contrôle de notre poids, de notre corps et de notre alimentation.


Cela dit, si l’idée d’une nouvelle diète vous séduit avec l’arrivée du printemps, ne vous culpabilisez pas. Il y a une industrie complète de gens qui travaillent chaque année pour vous convaincre de leur céder votre contrôle et de les laisser vous dicter votre poids idéal et votre alimentation idéale. Ils vous promettent la lune! C’est normal d’être tenté.


Par contre, la prochaine fois que vous songez à commencer une nouvelle diète, posez-vous les questions suivantes :


Cette diète vous procurera-t-elle vraiment ce que vous voulez?


Serez-vous vraiment plus en contrôle et mieux dans votre peau pendant cette période transitoire de restriction?


Mais surtout, comment vous sentirez-vous par la suite?


Aurez-vous réellement le sentiment de mieux comprendre vos besoins alimentaires et de mieux respecter les envies de votre corps? Serez-vous vraiment plus apte à répondre à vos envies alimentaires d’une manière plaisante, naturelle et en pleine autonomie?


 

Je vous propose une autre solution en ce printemps 2021!


Serait-ce possible de regagner plutôt un contrôle réel sans avoir à passer par une restriction alimentaire (une diète) en redonnant l’autonomie à votre corps dès aujourd’hui?


Serait-ce possible de redonner le pouvoir à votre corps en l’honorant plutôt qu’en lui résistant? Pourriez-vous apprendre à vraiment l’écouter et à respecter ses besoins plutôt que d’essayer de les faire taire?


Ce printemps, je vous propose d’offrir un cadeau à votre corps :


Imaginez-vous, dès aujourd’hui, lui offrir de la nourriture régulièrement à travers la journée pour que la faim ne soit pas excessivement présente entre les repas et ainsi éviter d’avoir une envie incessante de manger, manger, manger en arrivant à la maison.


Imaginez-vous, dès aujourd’hui, donner à votre corps la quantité de nourriture qu’il nécessite pour avoir l’énergie de bouger comme il a le pouvoir de le faire.


Imaginez-vous lui offrir les aliments qu’il désire lorsqu’il les désire, en les savourant plutôt qu’en les mangeant le plus rapidement possible pour faire disparaître les traces de votre supposée « entrave » à la bonne volonté.


Imaginez-vous réellement apprendre à écouter votre faim et votre sentiment de satiété (le sentiment qui vous indique que votre faim est comblée) en apprenant à ralentir et à vous demander si vous avez encore faim avant de finir votre assiette.


Imaginez-vous à quel point il serait libérateur de conserver votre sentiment d’autonomie dans n’importe quelle situation que ce soit dans un buffet, une fête de famille ou un dîner au travail. Imaginez-vous être en train de déguster vos aliments sans culpabilité, sans stress et en complet respect de votre corps, que ce soit un biscuit ou des légumes.


Ce printemps, je vous propose d’offrir à votre corps une alimentation variée, délicieuse, en pleine conscience et à l’écoute des besoins véritables de votre corps. Je vous propose de finalement le libérer de l’emprise des diètes.


Cette année, pourquoi ne pas faire les choses différemment et retrouver votre vraie autonomie alimentaire en remettant en question la nécessité des diètes?


Bon appétit!

Eva Lalonde, Dt.P., Nutritionniste Membre de l’OPDQ

Les idées et réflexions présentées dans ce billet sont inspirées des concepts de l’alimentation intuitive détaillés dans le livre Intuitive Eating, A Revolutionary Anti-Diet Approach, 4th Edition by Evelyn Tribole, MS, RDN, CEDRD-S & Elyse Resch, MS, RDN, CEDRD-S, FAND


 

La lecture de ce billet vous a interpellé? Vous aimeriez approfondir le concept de l'écoute du signal de la faim? Vous aimeriez avoir un suivi plus personnalisé pour vous aider à maximiser l'application des astuces auxquels vous venez d'être exposé? N'hésitez pas à prendre un rendez-vous en tête à tête avec moi pour discuter des possibilités de suivis qui s'offrent à vous!









72 vues0 commentaire